Le Gros Bal Du Vercors

Annonce du 15 août

Les dernières infos !

A l’heure où tu lis ces lignes, toute une flopée de bénévoles prépare ton arrivée sur le plateau du Vercors ! Iels embellissent les parquets, te cuisinent de délicieux plats, aménagent le gros dodo où tu planteras ton lit douillet et mille autres petites choses pour rendre ce festival si extraordinaire !

Pour que ton séjour se déroule au mieux, voici quelques informations utiles :

Prends dans ton sac à dos :

  • Une petite laine, on est en montagne, sur le Vercors, et même en pleine canicule il peut faire frisquet la nuit. Les scènes sont toutes couvertes mais au cas où de l’eau tombe enfin cette semaine, ton k-way pourra également t’être bien utile. Emporte également ta lampe frontale (le chemin pour se rendre au Gros Dodo n’est pas éclairé et caillouteux!), tes chaussures de marche et un maillot de bain pour profiter au mieux de ce que le Vercors et le festival ont à t’offrir.

  • Pense à amener ton gobelet ! Pas d’éco-cups consignées sur le Gros Bal ! Si tu n’en apportes pas, on te vendra seulement un gobelet vierge comme tu en as déjà 397 dans tes placards.

  • Tu auras certainement besoin d’amener de l’espèce. Il y a bien une banque dans le village mais il est possible qu’il y ait une pénurie.

  • Si tu viens avec ton P’tit Compagnon, nous te rappelons de prévoir une laisse pour lui sur le site du festival et qu’il ne pourra pas rentrer dans la salle polyvalente. Si tu en as la possibilité, ton chien sera donc bien mieux à t’attendre dans de meilleures conditions.

 

Pour t’organiser

  • Il sera possible de s’installer au Gros Dodo seulement à partir de la veille de l’ouverture du festival, soit le 15 août au soir, et pas avant !

  • Jette un œil sur le site au Gros Programme des journées, et des soirées. Tu peux imprimer le fichier pour l’avoir toujours sur toi : il sera affiché sur le lieux du festival mais nous ne le distribuerons pas en format papier.

  • Pour information, il reste des places pour certains stages, dont un stage autour de la découverte de la flore du Vercors qui a été organisé en dernière minute. Rendez-vous sur la page Stages !

  • Cet été est très sec et le Vercors n’est pas épargné. Nous sommes ainsi tenu.e.s à la plus grande vigilance pour éviter les incendies. Pour cela, nous te demandons de limiter au maximum l’utilisation des réchauds. Si c’est vraiment nécessaire pour toi, un emplacement au Gros Dodo sera aménagé, avec un extincteur. Il est important qu’aucun feu ne soit allumé en dehors de cet espace. Pour rendre cette contrainte plus facile,

    • Les matins, nous te préparerons sur le lieu du festival du thé et du café, à prix libre. Les terrasses de la Chapelle seront aussi ravies de t’accueillir.

    • Les marchés du jeudi et du samedi matin te permettra de te ravitailler en légumes et fruits pour préparer tes plus belles salades !

  • Encore une dernière chose : Le Gros Bal du Vercors est organisé par des bénévoles. Pour que tout fonctionne, nous te demandons de respecter les lieux et personnes qui œuvrent à sa bonne marche 😉

Annonce du 11 août

Changement de programmation

Sooz-X a été contraint d’annuler sa venue au Gros Bal (on est triste)… Leur concert est remplacé par Le Mange Bal (on est content.e)! 

Annonce du 17 juillet

Stages

Les infos concernant les stages sont en ligne, rendez-vous par ici!

Annonce du 17 juillet

Autour du festival

Plus que de longues soirées de danse, au Gros Bal on te propose aussi des animations en journée. Pour en savoir plus, tu peux aller voir la page Autour du festival.

Annonce du 11 juillet

Le Gros Bal, c'est bientôt !

Eh bonjour !

Le Gros Bal commence dans un peu plus d’un mois, ça arrive vite ! De notre côté on est sur la dernière ligne droite de l’organisation, la tête qui fourmille, pleine de belles idées pour cette édition. Mais on essaye de garder quand même une petite attention à ce qu’il se passe autour de nous, et on s’est rendu.es compte qu’il y avait un besoin de clarification sur plusieurs points. Alors voilà quelques réponses, sans doute insuffisantes mais qui vous donneront -on espère !- l’envie de venir en discuter de vive voix avec nous en août!

  • On a pris conscience que le texte publié en décembre, expliquant notre décision de s’organiser sans hommes cisgenres, est peu accessible pour des personnes qui ne sont pas familières des nombreux termes qu’on utilise. Alors on vous fait un petit récap’ : cette décision concerne uniquement l’équipe organisatrice (une quinzaine de personnes), qui est donc composée cette année de femmes, personnes trans et personnes non-binaires. Tout le monde, et on insiste là dessus : TOUT LE MONDE est bienvenu sur le Gros Bal, en tant que bénévole, public ou artistes (il n’y aura donc pas que des musiciennes sur scène!). Notre volonté dans cette décision n’étant pas d’exclure ou de blesser des gens, mais de s’ouvrir un espace d’autoformation et de prise de confiance dans un cadre qui nous apporte plus de légitimité.
  • Ce format d’organisation en mixité choisie est une expérimentation uniquement pour l’édition 2023. L’équipe organisatrice de la prochaine édition (parce qu’on espère bien qu’il y en aura une prochaine !) se constituera comme tous les ans en fonction des envies et besoins de chacun.e. Et non, ce n’est pas le collectif Matières Vivantes qui s’est emparé de l’organisation cette année, ni même un groupe de personnes détachées des années précédentes : nous sommes une équipe constituée de personnes nouvelles et anciennes, dont certaines présentes depuis la première édition du Gros Bal.
  • Concernant le changement de dates du festival, décalé de quelques jours par rapport aux années précédentes, il nous a été demandé par la mairie de La Chapelle en Vercors et les commerçant.es qui subissent une trop grande affluence sur le week-end du 15 août. Nous aurions préféré, et avons demandé à garder nos dates initiales mais nous devons composer avec les contraintes et demandes de la commune qui nous accueille.

N’hésites pas à nous poser des questions, nous écrire… et rendez-vous en août à La Chapelle pour en discuter, mais aussi pour profiter de cet espace qui est avant tout un festival de danse et musique folk !

Annonce du 16 juin

La programmation et la billetterie sont en ligne !

Pour plus d’informations, rendez-vous sur les pages Programmation des soirées et Billetterie.

Annonce du 6 juin

Scène découverte au Gros Bal : à toi de jouer !

En attendant la programmation, retrouve les infos concernant la scène découverte au Gros Bal sur la page Programmation des soirées!

Annonce du 7 avril 2023

Inscriptions bénévoles

Les inscriptions bénévoles sont ouvertes ! 

Tu trouveras toutes les informations et le formulaire d’inscription sur la page Devenir Bénévole. On a hâte de te (re)rencontrer !

Annonce du 22 février 2023

Le Gros Bal 2023, du 16 au 23 août !

L’édition du Gros Bal du Vercors 2023 est en préparation… et se déroulera du 16 au 23 août 2023 à La Chapelle en Vercors.

Note la date et réserve ta semaine, on a hâte de t’y accueillir !

Annonce du 16 décembre 2022

L’organisation du Gros Bal du Vercors 2023 est en route !

Dans ce texte, les mots suivis d’un * sont définis à la fin. Il est rédigé en écriture inclusive  afin de tenter d’inclure au mieux toutes les minorités de genre dans le discours. La forme employée est : « ·e·x »
 
Cette année, l’équipe d’organisation du Gros Bal du Vercors se fera en mixité choisie* sans hommes cisgenre*.
 
Cela fait plusieurs années que les membres de l’organisation du Gros Bal se questionnent sur les oppressions sexistes et travaillent à transformer nos espaces pour qu’elles soient moins présentes. Cette année, les réflexions à ce sujet et les décisions qui y sont associées ont pris une autre ampleur : nous avons décidé que la Grosse Équipe (l’équipe d’organisation) de l’édition 2023 se ferait en mixité choisie* sans hommes cisgenre*. 
 
Ce choix politique signifie que, pour 2023, l’entité décisionnaire, que constitue la Grosse Équipe, sera uniquement composée de personnes qui se reconnaissent dans une identité de genre* autre qu’hommes cisgenre* ; on parle donc d’une organisation en mixité choisie* avec des personnes MINT (meufs cisgenres*, intersexes*, non binaires*, trans* et autres minorités de genre*). 
Cette décision ne remet pas en question l’existence du Gros Bal en mixité. Comme les années précédentes, tout le monde peut venir au festival. Toutes les personnes, quelle que soit l’identité de genre* à laquelle elles s’identifient, seront bienvenues en tant que public et bénévole.
 
Nous ne considérons pas la mixité choisie* comme une fin politique en soi, cette décision est donc temporaire. C’est un outil dont nous nous servons pour nous donner de la force, pour construire plus d’égalité, pour tendre vers des espaces de bal (et de vie) exempts de violences sexistes et sexuelles*. En effet, le Gros Bal n’est pas hors-sol : il s’ancre dans nos vies, nos quotidiens, les personnes y évoluent avec leurs habitudes, leurs schémas de pensées influencés par un système patriarcal. Il est un espace supplémentaire où nous sommes confronté·e·x aux violences sexistes et sexuelles*.
Nous relevons par exemple que les rôles techniques (construction, logistique, numérique, etc.) sont encore majoritairement occupés par des hommes cisgenre*, que nous subissons des disparités dans les prises de parole (temps, fréquence, maîtrise du discours), que nous manquons de soutien quand nous essayons de porter des initiatives pour lutter contre le sexisme, etc.
 
Cette décision est motivée par ces constats, mais fait également suite à la dénonciation pour viol de l’un des membres de l’organisation et aux prises de conscience que cela a engendré. Ce viol n’a pas eu lieu pendant un Gros Bal mais nous en avons eu connaissance lors de l’édition 2022. Par le choix d’une organisation en mixité choisie*, nous souhaitons visibiliser et dénoncer la culture du viol*, dans cet espace comme dans nos vies. Nous n’avons plus envie de nous taire, plus envie de garder le secret, nous voulons crier nos rages, partager nos tristesses et nos désillusions. 
 
Nous tenons à préciser que cette décision n’a pas fait consensus au sein des personnes qui avaient envie de s’investir pour l’édition à venir. Nous avons tout de même pris le parti de nous organiser ainsi.
 
Nous évoquons ici des questions de sexisme* mais nous n’ignorons pas que nous, équipe d’organisation de l’édition 2023 mais aussi bénévoles, festivalier·ère·èxe, artistes, véhiculons d’autres discriminations (validisme, racisme, classisme, norme hétérosexuelle, etc.). Jusqu’à maintenant nous reconnaissons avoir mis moins de temps et d’énergie dans la lutte contre ces oppressions-là. Cette année, nous souhaiterions aussi réfléchir à la manière dont nous pourrions transformer nos espaces afin qu’elles soient prises en compte.
 
Nous espérons que tu seras notre allié·e·x* dans cette aventure, dans cette envie.
 
Par ailleurs, si tu as envie de t’investir dans l’organisation d’un chouette festival en rejoignant notre équipe, que tu es passionné·e·x de soudure, que tu kiffes les budgets prévisionnels, que tu adorerais imaginer comment nourrir 1000 personnes pendant 7 jours, que tu voudrais voir ton groupe de rock préféré jouer sur la grande scène, que tu adooooores bricoler l’électricité, que tu aimes coder des trucs dans un coin sur ton ordinateur ou que tu es juste poussé·e·x par la curiosité, écris-nous ! Même si t’as jamais fait ça et que tu sais pas trop ce que tu aurais envie de faire, on prendra le temps d’en discuter !
 
A vite, en réunion, au coin du stand crêpes ou sur la piste de danse, on a déjà hâte d’y être !
 
Pour résumer, voici la liste des arguments qui guident notre décision : 
  • Avoir un temps et un espace pour nous redonner de la force et reconstruire notre confiance.
  • Créer une grosse équipe où le sexisme est beaucoup moins présent (ce n’est pas dire absent).
  • Oser s’emparer des rôles majoritairement occupés par des hommes cisgenre* et sortir de la dépendance technique (construction, logistique, numérique) afin de gagner en sentiment de légitimité et confiance, mais aussi en compétences, connaissances et puissance d’action.
  • Réagir à une situation de violence sexuelle. S’appuyer sur un mode d’organisation en mixité choisie* sans hommes cisgenre* comme outil pour rendre plus visibles les oppressions et violences sexistes et sexuelles* dans les bals et les organisations d’événements festifs en général.
  • Réduire la possibilité que des personnes responsables d’agressions sexistes et sexuelles soient dans des positions de pouvoir.
  • Se donner de l’espace (mental et temporel) pour réfléchir aux autres systèmes d’oppressions qui nous traversent et à la manière dont ils s’imbriquent.
 
 – – – – – – – – –
Lexique des termes suivis d’un * employés dans le texte. Les définitions sont proposées dans l’ordre d’apparition pour soutenir la compréhension du texte. Elles sont loin d’être assez complètes, précises et travaillées pour avoir une compréhension fine des enjeux actuels autour des systèmes d’oppressions. Nous vous invitons à lire d’autres contenus.
 
  • Mixité choisie : la mixité choisie est « le fait de se réunir entre personnes appartenant à une ou plusieurs minorités opprimées et discriminées en excluant la participation de personnes appartenant aux groupes pouvant être oppressifs et discriminants » (https://moisdugenre.univ-angers.fr/2022/02/24/non-mixite-mixite-choisie/). La mixité choisie sans hommes cisgenre* est utilisée depuis plusieurs années par différentes structures (collectifs féministes ou queer, associations, etc.) pour créer des espaces dans lesquels les personnes les plus touchées par le patriarcat peuvent évoluer en subissant moins de sexisme. 
  • Cisgenre : personne en adéquation avec le genre qui lui a été assigné à la naissance en fonction de ses organes génitaux. 
  • Homme cisgenre : personne assignée homme à la naissance et qui se reconnait en adéquation avec ce genre. 
  • Meuf cisgenre : personne assignée femme à la naissance et qui se reconnaît en adéquation avec ce genre.
  • Personne Intersexe: « l’intersexuation humaine consiste à présenter une ou plusieurs caractéristiques biologiques sexuelles qui ne sont pas considérées comme « typiquement mâles » ou « typiquement femelles ». (https://wikitrans.co/2019/12/22/intersexe-cest-quoi/). Certaines personnes intersexuées utilisent le terme intersexes pour se décrire, dans une perspective politique de réappropriation du terme et de l’identité qui lui est associée.
  • Personne Non binaire: vécu d’une « personne qui n’est ni exclusivement un homme, ni exclusivement une femme. Cela peut être une combinaison (simultanée ou alternée) de genres, une absence (agenre), ou un genre autre. Le vécu des personnes non binaires est inclus dans les vécus trans (https://wikitrans.co/2020/01/07/la-non-binarite-cest-quoi/).
  • Personne Trans: « personne qui ne se reconnaît pas dans le genre qu’on lui a assigné à la naissance. » (https://wikitrans.co/lexique
  • Minorisé de genre: personne ou groupe dont les identités de genre ne répondent pas aux normes cisgenre et hétéronormatives.
  • Identité de genre : « [expérience] interne du genre d’un·e·x individu·e·x, indépendamment de son genre assigné, du regard de la société, de son apparence, et de son sexe. » (https://wikitrans.co/lexique
  • Violences sexistes et sexuelles : l’expression « violence sexiste » désigne tout agissement lié au sexe, au genre d’une personne, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à sa dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant. L’expression « violence sexuelle » désigne tout acte sexuel, toute tentative d’acte sexuel, tout commentaire ou avance de nature sexuelle dirigés à l’encontre d’une personne, sans son consentement, avec violence, contrainte, menace ou surprise.
  • Culture du viol : concept apparu dans les années 70 pour désigner un ensemble de comportements et décrire un environnement social et médiatique qui banalise, excuse, justifie, érotise voire encourage les agressions sexuelles. Nous nous appuyons sur la définition de la culture de l’inceste dans l’ouvrage du même nom (dirigé par Iris Brey et Juliet Drouar) et qui s’applique aussi au concept de culture du viol: « C’est une invitation à penser le [viol] en termes culturels et non individuels, à l’envisager non pas comme une exception pathologique, mais comme une pratique inscrite dans la norme qui la rend possible en la tolérant, voire en l’encourageant« .
  • Allié·e·x : personne qui soutien la cause et les droits de groupes marginalisés à laquelle elle n’appartient pas et qui est reconnue comme telle par les membres de ces groupes.
 
 
Des idées des ressources pour aller plus loin : 
  • Des brochures sur l’infokiosque (par exemple, rubriques féminismes et questions de genre et transpédégouines, queer)
  • Plein de livres, parmi lesquels nous retrouvons les auteur·ices Françoise Vergès, Juliette Rennes, Elsa Dorlin, Virginie Despentes, Wendy Delorme…
  • Et bien d’autres!
 

Toujours plus de Gros mercis !

La fin du Gros bal 2022, c’était il y a un mois tout pile !

Le temps pour nous de peaufiner les différents bilans et retours sur cette édition un peu particulière de 4 jours, de finaliser la compta, tout ça tout ça.

Le bon moment surtout pour exprimer de gros gros remerciements sans modération :

– aux artistes, aux technicien.nes et aux intervenant.e.s pour leurs prestations toujours aussi magiques

– à tous.tes les 160 bénévoles et leur motivation qui ont encore une fois rendu ce festival possible

– aux assos et aux particuliers qui ont fourni tout le matériel du Gros Bal, de la déco au chapiteau en passant par les champs du Gros dodo ou la Caravadouche !

– à toutes celles et ceux qui sont venu.es nous aider en plus pour un coup de main ou juste un soutien moral !

On espère que vous avez vécu de beaux moments de danses, de rencontres, de découvertes et de joies collectives lors de cette édition ! Si vous avez des retours à nous faire, avec notamment des idées concrètes d’amélioration pour les prochaines années, vous pouvez envoyer un mail à grosbalduvercors@gmail.com

On rappelle aussi que l’on est à la recherche d’un local dans les environs du Vercors ou du Royans pour stocker plus facilement du matériel pour les prochains festivals, si vous avez des idées à ce sujet, de même, contactez nous par mail 🙂 !

Les réflexions pour la prochaine édition de 2023 commencent déjà à poindre leur nez, si vous êtes intéressé.e pour venir contribuer à l’orga de la prochaine édition, n’hésitez pas à nous contacter par mail : contact@grosbalduvercors.fr

On vous laisse prolonger la magie avec quelques dessins réalisés par Emdé lors du stage Dessins et danses durant le Gros Bal !

A tout bientôt !

L’équipe du Gros Bal 2022.

Défiler vers le haut

Jeux de rythme en corps et en voix

Animé par la Jupette Barbue

Inviter les gens à ressentir le rythme, à s’ancrer dans la pulsation à travers des exercices corporels et vocaux. Travailler l’écoute et l’être ensemble pour trouver une liberté dans l’expression rythmique. Jouer avec la musique et la danse.

Date mardi 17 août de 14 h à 16 h 30.

Durée 2 h 30.

Niveau tout niveau.

Inscriptions en ligne (intégralité du parcours uniquement) voir la billetterie en ligne.

Inscriptions à l’atelier inscription à l’atelier possible sur place (s’il reste des places).

Tarif de l’atelier de 5 à 15 € (fourchette prix libre).

Jauge de l’atelier 30 personnes.

Une approche des musiques de tradition orale

Animé par Robin Vargoz, musicien (joueur de violon), comédien, metteur en scène, danseur de rigodon

L’idée de ce stage est de partager mes expériences, recherches, questionnements sur les musiques de traditions orales.

Durant trois demi-journées, je proposerai plusieurs angles d’observation pour se questionner et défricher nos propres chemins de création :

  • écouter et regarder des collectages de musiciens et de danseurs ;
  • pratiquer des jeux collectifs : musicaux, vocaux et dansés ;
  • jouer sur nos instruments de musique, jouer ensemble.

 

Nous explorerons ensemble plusieurs champs comme : le lien musique et danse, l’expressivité, la liberté de jeu, l’improvisation, le jeu solo au jeu en groupe…

Je proposerai en particulier un regard sur le répertoire des Alpes du Sud / Dauphiné, majoritairement interprété au violon et à la voix dans les archives sonores : aubades, rigodons, valses, mazurkas, polkas, troïkas… Nous le mettrons en relation avec d’autres répertoires de musiques et de danses. Ce matériau se veut comme un exemple, illustrant mon parcours. À chacun, par la suite, de travailler sur son ou ses matériaux de prédilection.

Dates les 15, 16 et 17 août (horaires prochainement dévoilés).

Niveau tout niveau (sauf débutant).

Instrument tout instrument.

Inscriptions billetterie en ligne (pas d’inscription sur place).

Tarifs 70 à 90 € (fourchette prix libre).

Jauge du Gros Stage 12 personnes.

Scène découverte : à toi de jouer !

Cette année encore, le Gros Bal accueille des artistes en solo ou en groupe qui souhaitent proposer un petit set de musique à danser ou juste à écouter : c’est la scène ouverte, la scène découverte, un temps dédié à de nouveaux projets musicaux qui a lieu une fois par soir sur la scène extérieure.

Les musicien.ne.s qui participent à la scène découverte ne sont pas rémunéré.e.s. Nous souhaitons cependant les accueillir pour la soirée (repas et places pour la scène intérieure).

Quels critères pour participer ? 

  • Que votre projet musical soit récent et pas encore en train de tourner (sinon c’est plus de la découverte !)

  • Que le set dure au minimum 40min, maximum 1h30.

  • Que vous ne soyez pas plus de 5 sur scène (à vérifier en fonction de vos instruments, pour que tout rentre sur la scène)

  • Que s’il ne s’agit pas d’un solo, qu’il y ait au moins une personne minorisée de genre dans votre formation (femme cisgenre, personne transgenre)

… Et si en plus vous venez du Vercors, on sera encore plus content.e.s de vous lire !

 

Comment faire pour proposer son projet ? 

Nous envoyer un mail à contact@grosbalduvercors.fr avant le 30 juin avec en objet « Scène découverte » et dans votre message : 

  • un lien pour vous écouter

  • la durée que vous souhaitez jouer

  • vos besoins techniques

  • la répartition hommes / femmes / non binaires de votre formation

  • d’où vous venez

  • vos disponibilités pendant le festival

 

Nous reviendrons vers vous début juillet !

Arizonà

Un violon, un accordéon, deux voix. Arizonà est né d’une envie de s’inventer dans le paysage des musiques traditionnelles. Ce duo plonge ses racines dans le bal et en tire des mélodies qu’il réarrange librement. L’occitan et le français s’y croisent pour filer ensemble un répertoire qui s’écoute et se danse. On se laisse volontiers transporté dans cet univers intimiste et épuré. « C’est de la ouate pour envelopper tes oreilles et ton cœur ».

Formation musicale

Maëllis Daubercies Abril  accordéon diatonique, voix

Morgane Darnaud violon, voix

Duo Brotto-Milleret

Les deux accordéonistes les plus groovy de la scène trad’ européenne réunis pour le plus grand plaisir de nos oreilles et de nos pieds… Leur exceptionnelle expérience du bal folk nous promet un grand moment de danse.

Formation musicale

Cyrille Brotto accordéons diatoniques

Stéphane Milleret accordéons diatoniques

Clip réalisé par Léo Dadin

Duo Michaud-Guérin

Le duo Michaud-Guérin, c’est une vielle à roue et un accordéon chromatique. Et c’est surtout l’envie de faire danser.

Ces deux musiciens ont baigné dans les bals depuis leur enfance, c’est pourquoi leur rencontre était une évidence. Grâce à cette alchimie (harmonique, rythmique et mélodique), ce duo explore un répertoire de bal entre compositions et thèmes traditionnels aux arrangements ciselés pour partager et voyager du centre de la France au Poitou et à la Vendée.

Formation musicale

Benoit Michaud vielle à roue

Zabou Guérin accordéon chromatique

Images : Aurélien Claranbaux et Ébobés

Le Mange Bal

Novateur, le Mange Bal est un groupe de folk-electro qui puise ses sources dans les musiques traditionnelles occitanes, auvergnates et bretonnes. La musique venue des bals folk et des musiques traditionnelles régionales de France est ré-arrangée pour boîte à rythme, sampleur, accordéon, clarinettes et synthétiseur analogique.

Le Mange Bal se produit aussi bien sur les festivals de musique actuelle et de musique du monde que sur les parquets des bals folk, en France et dans le reste de l’Europe.

Formation musicale

Théodore Lefeuvre accordéon, clavier, machiniste

Nils Kassap clarinette

Montage : Jacques Etcheberry et Eliot Lefeuvre

Forró na chuva

Envie de sauter dans les flaques euphorisantes de la danse populaire brésilienne? Soif d’une averse enflammée de rythmes déferlants d’outre-Atlantique ? De douces bruines en tempétueuses mélopées, Forró na chuva, le « Forró sous la pluie », fera de vous de petites tornades sur pattes, et viendra vous rincer les oreilles.

Vous entendrez gronder les cadences de la zabumba au milieu des éclairs syncopés de l’accordéon, alors que tomberont les cordes de la rabeca et du violon sur le triangle des Bermudes. De cette frénésie s’échapperont les accents colorés du chant brésilien, qui accompagnera les âmes en peine dans l’œil paisible du cyclone. Jamais pour très longtemps…

Formation musicale

Léo Corrêa rabeca, chant, percussions

Aline Le Masson accordéon, chant, percussions

Marion Bellec violon, chœurs, percussions

Julian Biblocq zabumba, chœurs

Clip : Manuel Sorroche et Maëlle Debelle

Octopulse

Dans ce projet solo, Jonathan Balmefrézol explore ce pour quoi il vibre : armé de ses saxophones, il revisite le répertoire traditionnelles du Languedoc et du Massif Central, le mêle à un registre jazz contemporain, et parachève le tout d’un processus de composition instantané : l’improvisation.

Formation musicale

Jonathan Balmefrézol saxophones soprano et baryton

Vidéo : Peter Le Tron

Le Gros Dodo

Le Gros Dodo est un terrain mis à notre disposition pour le festival, et non un camping municipal.

La météo peut se révéler vivifiante sur le plateau, prévoir vêtements chauds.

Il n’y a pas beaucoup d’arbres sur le Gros Dodo, prévois donc ton Gros Abri.

Un Espace familles est prévu sur le Gros Dodo (plus d’infos
prochainement).

Les douches du Gros Dodo sont froides, il y a aussi des douches chaudes mais collectives sur le site du festival.

Tu trouveras des points d’apport volontaire pour faire le tri sélectif
de tes déchets.

Pour trouver le terrain de Gros Dodo en voiture, tu peux suivre les
panneaux « Gros Dodo ». Pour le trouver à pieds depuis le site du festival, tu n’auras qu’à compter les moutons (lampe de poche et chaussures de marche sont aussi conseillées).

Le site / horaires d'ouverte

Sur le site, tu auras également accès à :

  • des douches collectives (chaudes en principe, mais pas du tout dimensionnées pour tout un festival, donc aucune garantie !) ;
  • une plonge pour ta vaisselle du soir (ce n’est pas encore certain…) ;
  • un point info à côté de l’accueil ;
  • un point de rendez-vous pour les départs en balade, les départs de covoiturage ;
  • des points d’apport volontaire pour faire le tri sélectif de tes déchets ;
  • quelques espaces de chill pour profiter du temps qui passe et se reposer, pour faire des activités en famille et avec les P’tits.
Lieu Ouverture Fermeture
Accueil et billetterie 17 h ***
Grosse Buvette 17 h 2 h
Gros Resto 17 h * 2 h *
Stand Sérigraphie *** ***
Consigne instruments 19 h 3 h
Initiations Folk (Scène Ext.) 18 h 19 h
Grosse Scène (concerts et bals) 20 h 3 h
Scène Ext. (concerts et bals) 19 h 3 h
Accès douches collectives de la Grosse Scène 11 h 3 h **

* Les repas complets et crêpes avant minuit. Ravioles après minuit.

** Sous présentation d'un billet à partir de 19 h.

*** Information indisponible pour le moment.

Racleurs de boyaux

Racleurs de boyaux : expression utilisée pour désigner les violoneux.

C’est une expression péjorative et pourtant ils en ont fait leur nom. Ils ? Ce sont trois  comparses qui se sont rencontrés le violon à la main. Tous trois passionnés par la musique des violoneux d’Auvergne et du Dauphiné au son rugueux et coloré.

Ils s’approprient ces mélodies en les arrangeant, en les mélangeant, mais toujours soucieux de respecter la richesse des timbres et des échelles mélodiques parfois surprenants de ces répertoires. Ils vous invitent à venir découvrir cet univers sonore particulier, à la fois ancré dans la tradition et novateur, voire à vous laisser entraîner dans la danse.

Formation musicale

Nathalie Bielakoff violon, alto

Philippe Donaire violon

Solène Lescos violon

Châtillon-en-Diois — La Chapelle-en-Vercors

Big Foot Lucas

Un concentré d’artistes ! Tout un groupe au sein du seul et unique Big Foot Lucas. Une basse aux pieds, une gratte à la main, des reprises des années 70 plein la tête. Que demander de plus ?

Bez Orchestra

Le Bez Orchestra, c’est une pincée de musique minimaliste (avec un soupçon de musique répétitive), des mélodies chantantes sur des harmonies déjantées, le tout dans le chaudron des grooves et accents des musiques traditionnelles.

Formation musicale

Sébastien Matharel banjo

Chloé Scellier accordéon chromatique

‘Mario’ Christophe Jullian cornet

Raphaël André trombone

Guillaume Viala vibraphone

Manu Reymond contrebasse

 

 

 

Cosmopoly

Telles des poussières d’étoiles se rencontrant, deux drôles de poètes cosmopolites se sont percuté·e·s. De cette douce collision est né un monde parallèle où l’orage est une danse. Là-bas, les mots viennent du cœur en chevauchant des mélodies éclectiques à virevolter. Alors, se nourrissant d’expériences, de voyages et de partages, les deux farfelu·e·s se mirent à vagabonder dans les confins stellaires.

Devenant cosmo-pilotes, iels vous proposent d’entrer dans la ronde pour construire un pont entre les mondes, le temps d’un bal ou d’une éternité.

Formation musicale

Ellwen Barbault voix, percussions

Bryan Bird guitare, voix

Stationnement

Pour garer ton véhicule, tu disposes des parkings :

  • P1 : stationnement à la soirée – devant la salle polyvalente.
  • P2 : stationnement à la soirée – devant l’école élémentaire.
  • P3 : stationnement longue durée – près de la maison de l’aventure, au nord du camping municipal des Bruyères. C’est un champ, mais il ne nous a pas été mis à disposition pour y camper.

Ces trois parkings seront indiqués par des panneaux. De plus, des bénévoles seront présents à des horaires que nous espérons stratégiques pour t’indiquer la direction à suivre.

Il te sera possible de t’arrêter au terrain de Gros Dodo pour y décharger ton véhicule, mais pas de t’y garer. Après déchargement de ta cargaison, dirige-toi vers le parking P3 si tu restes plus d’une soirée, ou bien le P1 ou P2 si tu ne restes qu’un soir.

La Sauterelle

Biket est à l’accordéon au chant et à la grosse caisse, Faya Gur à la vielle à roue et au chant.

On n’est pas loin finalement des orchestres de mariage des années 1920 mais la façon de faire la musique a évolué.

Les inspirations sont puisées dans la culture de nos anciens de Haute-Bretagne et dans la house que nous écoutons aujourd’hui.

Formation musicale

Alexandre Sallet accordéon diatonique, chant, grosse caisse

Faya Gur vielle à roue, chant

Citron-Gingembre

Deux violons s’entremêlent, se soutiennent ou jouent à cache-cache, avec douceur ou énergie d’une danse à l’autre.

Formation musicale

Elsa Vidon violon

Tiphaine Saintrain violon

Forró - Bases

Animé par Alise Baldens

Danse de couple brésilienne – Le forró universitaire
Le forró universitaire est l’évolution du forró traditionnel. Avec les pas du forró traditionnel, nous irons expérimenter plus de subtilité dans la posture et les connexions avec son partenaire. Ce qui permet ensuite de tenter des tours, des passes, des jeux de pieds… Pleins d’outils à mettre dans sa valise de danse !

Date jeudi 12 août de 14 h à 16 h 30.

Durée 2 h 30.

Niveau débutant.

Inscriptions en ligne (intégralité du parcours uniquement) voir la billetterie en ligne.

Inscriptions à l’atelier inscription à l’atelier possible sur place (s’il reste des places).

Tarif de l’atelier de 5 à 15 € (fourchette prix libre).

Jauge de l’atelier 40 personnes.

 

Forró - Impro

Animé par Alise Baldens

Comment accueillir et proposer de l’improvisation dans les danses de couple ? Nous voyagerons un peu dans le forró, un peu dans l’improvisation pour ensuite repérer les ponts qui nous permettront de passer de l’un à l’autre.

Date vendredi 13 août de 14 h à 16 h 30.

Durée 2 h 30.

Niveau pour danseur·euse·s déjà habitué·e·s aux danses de couple.

Inscriptions en ligne (intégralité du parcours uniquement) voir la billetterie en ligne.

Inscriptions à l’atelier inscription à l’atelier possible sur place (s’il reste des places).

Tarif de l’atelier de 5 à 15 € (fourchette prix libre).

Jauge de l’atelier 30 personnes.

Initiation aux chants du Nordeste

Animé par Forró Do Sol

Un atelier qui part à la découverte de la richesse et de la diversité des harmonies et rythmes des régions du Brésil : samba, forro, ciranda…

C’est par le medium du circle song, du ressenti rythmique par le corps et des harmonies par les polyphonies vocales que nous voyagerons ensemble à la rencontre de ces chants rayonnants de joie et de partage.

Un atelier dynamique, énergisant et ouvert à tous sans prérequis rythmiques, vocaux ou techniques.

Date dimanche 15 août de 11 h à 13 h.

Durée 2 h.

Niveau tout niveau.

Inscriptions en ligne (intégralité du parcours uniquement) voir la billetterie en ligne.

Inscriptions à l’atelier inscription à l’atelier possible sur place (s’il reste des places).

Tarif de l’atelier de 10 à 30 € (fourchette prix libre).

Jauge de l’atelier 20 personnes.

Danses du Nordeste du Brésil

Animé par Alise Baldens et Léo Corrêa (Forró na chuva)

Le nordeste du Brésil est riche en tradition dansante et musicale. Nous vous proposons un petit plongeon dans certaines traditions, côté histoire, danse et musique (chant et percussions). Ces traditions s’intègrent petit à petit dans certains bals forró : Ciranda (danse en ronde) et Côco (la bourrée 3 temps brésilienne !).

Date samedi 14 août de 14 h à 16 h 30.

Durée 2 h 30.

Niveau tout niveau.

Inscriptions en ligne (intégralité du parcours uniquement) voir la billetterie en ligne.

Inscriptions à l’atelier inscription à l’atelier possible sur place (s’il reste des places).

Tarif de l’atelier de 5 à 15 € (fourchette prix libre).

Jauge de l’atelier 40 personnes.

Discussion autour de l’évolution des danses de bal

Animé par Alise Baldens

Comment accueillir et proposer de l’improvisation dans les danses de couple ? Nous voyagerons un peu dans le forró, un peu dans l’improvisation pour ensuite repérer les ponts qui nous permettront de passer de l’un à l’autre.

Date dimanche 15 août à 17 h.

Niveau tout niveau.

Inscriptions en ligne (intégralité du parcours uniquement) voir la billetterie en ligne.

Inscriptions à l’atelier pas d’inscription.

Tarif de l’atelier gratuit.

Jauge de l’atelier pas de jauge.

Voix en présence

Animé par Ottilie B.

À partir de vos sensations, de vos envies, et votre rapport à votre voix, je vous invite à tenter l’expérience de laisser vibrer votre corps-instrument.

Mon intention est de faciliter la rencontre entre joueur·se·s et voix, avec des outils variés, sensitifs, ludiques et de s’appuyer sur des états de corps pour chanter avec ce que vous êtes au moment présent. En passant par la pratique du chant sous différentes formes, s’engager dans une traversée : l’exploration joyeuse et émouvante de votre singularité vocale.

L’idée est d’expérimenter la liberté de dire et de se dire, d’évaluer ses besoins, d’aiguiser sa pétillance, de se mettre en mouvement, de se laisser agir par le chant, dans un relâchement musculaire. Qu’est-ce que ça ferait de réunir les conditions et poser l’intention d’être en résonance avec votre
voix et disposé·e·s à l’écoute du bruit du monde ? De s’extraire des jugements de valeur dans un cadre d’expression bienveillant ?

Je souhaite vous donner à percevoir la vibration (émise et reçue), le mouvement d’air déplacé par l’expérience vécue, la relation à soi et au(x) partenaire(s) de jeu, en prenant conscience des idées reçues (et souvent limitantes), pour mieux s’en affranchir et se laisser guider en chantant par le plaisir du jeu et la curiosité.

Date lundi 16 août de 14 h à 16 h 30.

Durée 2 h 30.

Niveau tout niveau.

Inscriptions en ligne (intégralité du parcours uniquement) voir la billetterie en ligne.

Inscriptions à l’atelier inscription à l’atelier possible sur place (s’il reste des places).

Tarif de l’atelier de 10 à 30 € (fourchette prix libre).

Jauge de l’atelier 20 personnes.

Connexion et écoute dans la danse

Animé par Catarina Ascensao

Une invitation à plonger dans le corps et le mouvement, à partir de l’expérience de chacun·e.

Voyager entre le vocabulaire de la danse trad et du contact-improvisation. Jouer et découvrir, ensemble, les chemins entre ces deux mondes.

Voyager entre la danse solo, la danse à deux, la danse collective.

De la place pour la douceur, la subtilité, le feu, l’intensité… La technique et la plongée dans la transe.

Ouvert à tous niveaux : le travail sera adapté à  chaque personne, et à chacun·e de choisir son niveau de plongée.

Dates de 14 h à 17 h les 13, 14 et 15 août.

Niveau tout niveau.

Inscriptions billetterie en ligne (pas d’inscription sur place).

Tarifs 45 à 65 € (fourchette prix libre).

Jauge du Gros Stage 22 personnes.

Infos complémentaires penser à emmener des habits confortables (pour bouger, se rouler par terre, etc),

un foulard/bandeau pour les yeux et une bouteille d’eau.

Atelier de réécriture de chanson trad'

Animé par Gurvan Molac de La Sauterelle

Les sociétés évoluent et il semble logique à Gurvan que les textes des chansons trad le fassent aussi. De nombreux exemples montrent que les chanteurs populaires ont souvent réécris leurs textes en fonction du contexte (une lutte, un accident, une histoire d’amour ou l’arrivée d’une machine) et c’est même un moyen de dater certaine textes. 

Aujourd’hui, les sujets ne manquent pas pour réécrire des chansons.


Pourquoi parler de réécriture et pas d’écriture ?

Parce que la matière de départ sera quand même les mélodies et ritournelles traditionnelles. L’idée est de rester ancré dans la culture de nos anciens tout en y apportant notre modeste contribution. Et dans l’oreille, la chanson reste toujours trad. C’est une approche fort pratique pour réemployer de vieilles chansons misogynes en leur donnant un autre sens.


Venez avec papier/crayons et chanson de vos anciens. L’atelier se fera en français, mâtiné d’expressions patoisantes en fonction des participants. Si vous n’avez pas de chansons trad à réécrire, je vous en apprendrai tirées du répertoire de Haute-Bretagne.

Date samedi 14 août de 16 h à 18 h.

Durée 2 h.

Niveau tout niveau.

Inscriptions en ligne (intégralité du parcours uniquement) voir la billetterie en ligne.

Inscriptions à l’atelier inscription à l’atelier possible sur place (s’il reste des places).

Tarif de l’atelier de 10 à 30 € (fourchette prix libre).

Jauge de l’atelier 20 personnes.

La Bougeotte

La Bougeotte, bal néo-trad.​ La Bougeotte, c’est un répertoire de musiques à danser pour des danses inventées et des danses traditionnelles.​ Créations originales et traditions, airs celtico-trad et rythmes de transes des musiques du monde, pas de bourrées et percussions corporelles ! Que vous soyez « swing discret des orteils » ou « déhanchement endiablé »,  venez comme vous êtes, exprimez votre « bougeotte » personnelle !

Formation musicale

Eric Capone piano, accordéon, guitare, chant, labtop

Sophie Boucher basse, guitare, percussions corporelles

Sophie Martel saxophones, labtop, basse